Je ne suis pas un ange d’Ai Yazawa est une série faussement banale. La série m’avait laissé un bon souvenir et je l’ai encore relu très rapidement. Dans cette édition deluxe, seule édition sortie en France, nous allons suivre pendant 4 tomes les rebondissements amoureux d’un groupe de lycéen. Sous ces airs de série shōjo classique, Ai Yazawa réussi néanmoins à nous surprendre.

Deuxième série du #aiyazawachallenge

Résumé de la série

Cette histoire d’amour et d’amitié se déroule sur presque trois ans. L’héroïne principale est une lycéenne du nom de Midori Saejima. On y découvre sa vie, ses amours, ses amitiés… et une ribambelle de seconds rôles tous plus attachants les uns que les autres ! Un récit émouvant comme seule Ai Yazawa en a le secret.
Source: Delcourt

Auteur : Ai Yazawa

Edition : Delcourt

Collection : Shojo

Série : 4 tomes Deluxe

Année d’édition : 2007 (fr)

Thèmes: Romance, Adolescence

Titre original: 天使なんかじゃない
Tenshi nanka ja nai

Pourquoi lire Je ne suis pas un ange d’Ai Yazawa

Je ne suis pas un ange, est une histoire d’amour faussement simple et naïve qui a le don de rester dans nos mémoires. Dix ans après l’avoir lu, les histoires du couple Midori Akira sont toujours aussi prenantes et touchantes.

Le couple Midori/Akira face au couple Maki/Masashi

L’héroïne Midori Saejima, l’ange Saejima, est l’une des héroïnes les plus attachantes que j’ai pu lire. Toujours souriante, elle prend la vie et les épreuves avec courage et est en cela complétement rafraichissante. Ici, pas de tergiversations, nous savons dès les premières pages que Midori est tombée sous le charme d’Akira Sudô.

Akira Sudô est un héro aux allures de rockeur faussement rebelles mais, forcément, il cache plusieurs blessures. Sa une vie familiale est compliquée et il vit séparé de ses parents, divorcés, et de sa petite sœur. Avant d’arriver au lycée, il a passé du temps avec Mlle Maki, la professeure de dessin de Midori, et avec Masashi.

Ce triangle « amoureux » sera une des principales intrigues de la série et causera des troubles à Midori. Le couple Midori Akira subira de nombreux rebondissements durant la série. Une des originalités de la série est que la rythmique du couple de Midori et d’Akira sont influencés par les problèmes du couple Mlle Hiroki Maki et de Masashi. Rien n’est acquis, et toujours dans le doute, Midori va se battre tous le long pour qu’Akira l’aime de façon réciproque, et pas seulement parce qu’elle est un ange.

Le couple Mamirin/Takigawa

Un des dons d’Ai Yazawa est de développer des personnages secondaires et des couples tout aussi attachant que les principaux. En plus de l’intrigue Midori/Akira/Hiroki/Masashi, Ai Yazawa nous offre un autre triangle amoureux avec Mamirin, Takigawa et Shino.

Mamirin est un personnage plus discret mais tout aussi mémorable que Midori. Grâce au bureau des élèves, Midori et Mamirin vont devenir meilleures amies. Ces deux jeunes filles vont se soutenir dans les épreuves et évoluer ensemble.

J’ai adoré Mamirin qui est vraiment un modèle pour Midori. Mamirin sait ce qu’elle veut et n’a pas froids aux yeux. Elle représente un personnage que l’on voit (trop) rarement dans les shōjos, une jeune fille qui souhaite aller au bout de ses rêves quitte à mettre entre parenthèse son couple. Finalement, je trouve que c’est typiquement une héroïne Yazawa qui inspirera Mikako Koda (Gokinjo) et même plusieurs femmes dans Nana !

Une belle histoire d’amitié au lycée

La série se déroule sur trois ans dans un nouveau lycée où tout est à créer: le bureau des élèves, les traditions sportives, les fêtes, etc. De fait, les personnages de Je ne suis pas un ange se rencontrent en faisant partie du bureau des élèves.

On ressent vraiment l’ébullition et l’excitation des fêtes de l’école tout au long de la série. Cette vie scolaire est aussi ce qui fait que ce manga est mémorable, car le lecteur est à chaque fois happé dans l’organisation d’événement et on s’attache à toute cette bande d’élève de première année puis des années suivante qui vont faire l’âme du lycée.

Je ne suis pas un Ange d’Ai Yazawa c’est l’arrivée du Sudô-saure et la mode, la mode, la mode…

Je l’avais aussi mentionné dans Marine Blue, mais ici aussi la mode et l’art est bien présent. On retrouve le style d’Ai Yazawa, avec beaucoup de soin pris dans les tenues des protagonistes.

Les dessins et croquis de Midori sont mémorables ! Elle va créer le Sudô-saure en caricature d’Akira, que l’on retrouvera dans Gokinjo et Paradise Kiss. Je ne suis pas un Ange sera la base de clins d’œil que l’on retrouvera dans les prochaines séries de Ai Yazawa, notamment le chanteur Ken de Mambo, meilleur ami et ex de Midori.

D’ailleurs on retrouve l’univers de Marine Blue va nous apparaitre lors d’un chapitre !

À noter que l’édition, bien que belle à l’époque, à mal vieilli à force de le lire. Dommage pour moi. J’espère qu’une nouvelle édition sera éditée en France!

Prochaine série du Ai Yazawa Challenge: Gokinjo Monogatari

Étiqueté dans :

,