Avec l’histoire des 3 Adolf, Osamu Tezuka nous livre une œuvre monumentale (1200 pages) à visée pacifiste où la fiction se mêle à l’histoire avec un grand H. Ce seinen dramatique qui se lit comme un roman d’espionnage a été publié entre 1983 et 1985. Relaté par Sohei Togué et il raconte les destins croisés de 3 Adolf : Adolf Hitler, Adolf Kamil et Adolf Kaufmann.

Cette œuvre plaira au fan de manga, mais pas seulement : passionné d’Histoire et amateur d’enquête policière et d’espionnage trouveront leur compte. Personnellement, j’ai adoré et ai même appris quelques faits historiques.

Résumé de l’Histoire des 3 Adolf

L’histoire des 3 Adolf est un drame historique qui nous plonge à l’époque du troisième Reich jusqu’en Palestine. L’intrigue se focalise autour du destin de trois personnages prénommés Adolf. Une course-poursuite entre l’Allemagne et le Japon à la recherche de documents compromettants sur les origines du Führer.

L’histoire des 3 Adolf est la deuxième série originale d’Osamu Tezuka que je lis pour le Osamu Tezuka challenge de Majolou le papa lecteur !

Tome 1 l'histoire des 3 Adolf Tezuka

Titre : L’histoire des 3 Adolf

Auteur : Osamu Tezuka
Traducteur : Jacques Lalloz
Edition : Delcourt/Tonkam

Collection : Seinen
Série : 2 tomes Prestige / 4 tomes
Année de publication : 1983 – 1985
Thèmes : Drame, Espionnage, Thriller, Histoire

Titre original : アドルフに告ぐ Adolf ni tsugu

Des destins croisés

Plus abouti qu’Ayako sorti 10 ans plus tôt, Osamu Tezuka connecte là aussi le destin de plusieurs personnages autour d’un événement tragique. Les histoires du narrateur Sohei, et des trois Adolf vont être intimement liés.

Nos 3 Adolf du récit sont Adolf Kaufmann, un métis Germano-japonais qui va être envoyé aux Jeunesses Hitlérienne, Adolf Kamil un Juif allemand vivant à Kobe, et Adolf Hitler. Leurs destins vont s’éloigner, se rapprocher et se heurter durant cette période sombre, pour se finir tragiquement.

À noter, qu’Osamu Tezuka introduit enormément de personnages et d’intrigues dans son oeuvre. Toutes vont parfaitement se rejoindre et avoir un rôle dans l’intrigue, rien n’est laissé au hasard par l’auteur.

Une lecture japonaise de la Seconde Guerre Mondiale

L’histoire est massive, et il y a eu un gros travail de recherche de la part d’Osamu Tezuka pour ne pas (trop) s’éloigner des faits. Néanmoins, il y intègre des éléments fictifs nécessaires à l’histoire. Je pense notamment à la rumeur des origines de Hitler ainsi que les événements autour de sa mort. Néanmoins, il me semble que les origines d’Hitler ont été une rumeur persistante lorsque Tezuka écrit ce récit. J’ai aussi trouvé intéressant que l’Histoire des 3 Adolf se termine en Israël et en Palestine, et que cela soit intégré dans l’intrigue par Tezuka. C’est finalement là que les destins des deux derniers Adolf seront scellés.

Au final, j’ai appris énormément grâce à cette série : l’intrigue sur l’espion communiste Richard Sorge et le sauvetage de milliers de Juifs envoyés au Japon dont je n’avais jamais entendu parlé. Néanmoins, je trouve dommage que mis à part les bombardements de Kobe, on voit assez peu ce qu’il se passe au Japon pendant la guerre.

Un message pacifique

Somme toute, comme beaucoup de ses contemporains, Osamu Tezuka livre avec L’Histoire des 3 Adolf un discours profondément pacifiste. Toute l’histoire évoque l’antisémitisme, la guerre, l’amitié, l’amour ou encore l’identité japonaise. De plus, Tezuka n’hésite pas à évoquer et critiquer les exactions japonaises aux Mandchourie.

On retrouve aussi ce message pacifique chez d’autres auteurs et cinéaste japonais marqué par les conséquences de Hiroshima et Nagasaki. L’exgenèse mentionne l’auteur et le réalisateur du Tombeau des Lucioles. Ils ont en commun d’avoir vécu la guerre et d’y avoir subi ses conséquences.

En bref, une série à avoir dans votre bibliothèque que vous soyez amateur de manga ou non. La collection offerte par Delcourt-Tonkam est de plus qualité et pourra avoir une place de choix dans votre bibliothèque.

Étiqueté dans :

, , , ,